Un besoin très soutenu de sécurité

Selon leur rapport, le Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS) souligne un besoin très soutenu de sécurité. Alain BAUER, président du Collège du CNAPS, Jean-Paul CELET, Préfet, directeur du CNAPS, ont présenté au ministre de l’Intérieur le rapport annuel 2015 du CNAPS.
altalt

En 2015, l‘action du CNAPS est caractérisée par une maîtrise résolue de son activité avec:

  • 141 865 titres délivrés par les Commissions interrégionales ou locales d’agrément et de contrôle (CIAC / CLAC), dont près de 85 515 cartes professionnelles.

  • Le maintien d’un haut niveau de contrôle, avec 1 359 entreprises et établissements contrôlés, et le rythme de croisière d’une entreprise sur quatre contrôlée chaque année.

Claude MATHON, président de la Commission nationale d’agrément et de contrôle, a précisé que, toujours en 2015, 1 114 sanctions disciplinaires ont été prononcées, et 118 recours introduits devant la CNAC.

En 2015, les agents de sécurité privée se sont imposés comme intervenants de première ligne, professionnels et appréciés, dans le contexte particulier des attaques terroristes sur le territoire national.

Carrefour stratégique, le Collège du CNAPS a choisi l’action, l’initiative et la proposition pour répondre à ces nouveaux enjeux de sécurité, notamment en proposant de lancer des chantiers importants, au premier rang desquels les modalités d’armement de certains agents de sécurité privée au travers de la création du statut d’Agent de Surveillance Renforcée (ASR).

A compter du 1er juillet 2016, l’entrée des organismes de formation dans le périmètre du CNAPS permettra d’accélérer encore la professionnalisation de la sécurité privée.
Sont concernés 800 organismes et 2000 examens annuels, pour 41 000 demandes d’entrée en formation chaque année.

A quelques semaines de l’Euro 2016 en France, la coproduction de sécurité progresse encore, sur fond de nouvelles menaces et de nouveaux défis.