Sécurité privée: la régulation d'un marché réglementé en voie de modernisation

alt

Les cotisations sociales représentent plus de 60 % du financement de notre protection sociale. Ce montant est immédiatement redistribué en fonction des besoins de chacun : maladie, famille, vieillesse, chômage ou accident. Chaque année, 190 milliards d’euros de cotisations sociales sont perçues par l'Etat sur les salaires, en France, 20% sont abondés par les salariés (la différence entre le salaire brut et net), 80% par les employeurs.

Les fraudes patronales aux cotisations sociales dépassent les 16 milliards d’euros. Des employeurs des secteurs du BTP, de la restauration ou de la sécurité privée en sont les principaux responsables. Ces fraudes prennent différentes formes : travail dissimulé, heures supplémentaires non déclarées, travail détaché illégal, déclarations erronées... Dans le domaine de la sécurité privée, on estime à environ 600M€ le montant du chiffre d'affaires annuel généré sur "le marché noir".

Ce phénomène est très bien illustré dans le film "Samba". On peut y voir Omar Sy jouer le rôle d'un sans-papiers qui enchaîne les petits boulots clandestins dans la restauration, le BTP ou encore la sécurité privée.

alt

L'importance du filtrage de nos prestataires

La sécurité privée représente une profession très réglementée en voie de modernisation. En Juillet 2015, on dénombrait pas moins de 9659 entreprises de sécurité privée. Guardio filtre ses prestataires en concordance avec le cadre réglementaire en vigueur notamment en s'assurant que ces derniers paient leurs cotisations sociales de manière récurrente. En trois ans d’existence, le CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) a réalisé 3607 contrôles. Parmis ces contrôles, 26 282 manquements ont été relevés, dont 11 826 en 2014, en progression de 1000 par rapport à 2013 (+9%).
Source: rapport de mandat 2012-2014 du CNAPS

La sécurité des biens et des personnes représente une importance cruciale pour la sécurité intérieure d'un Etat. Celle-ci revêt plusieurs aspects que sont la sécurité incendie, la lutte contre le vol, la lutte contre la malveillance et la lutte contre les incivilités. Avec 160 000 agents de sécurité privée en France cela représente presque l'effectif de la sécurité publique: on dénombre environ 95.000 gendarmes et 130.000 policiers. On parle déjà du ratio « un agent privé pour un agent public » d'ici quelques années.

L'atout de notre offre de service clé en main

Le rôle de la sécurité privée peut clairement évoluer pour participer plus activement à l’effort de protection de la Nation, néanmoins l’offre est loin d’être clé en main pour le client. Elle est totalement segmentée entre l’humain, la technologie (qui elle-même est très segmentée) et les défenses physiques.

Guardio apporte une solution aux dirigeants d'entreprises de sécurité privée en renforçant l’information et la sensibilisation aux enjeux des méthodes agiles en sécurité privée.

Vous êtes dirigeant d'une entreprise de sécurité privée?
Référencez gratuitement votre société!

alt