Quelle mutation de la sécurité privée grâce au numérique ?

Sécurité, sûreté, prévention, protection des biens et des personnes

alt

Simplification, Adaptabilité, Réactivité

La mutation de la sécurité privée doit permettre une adaptation rapide face aux nouvelles menaces. Les rôles possibles du numérique à l'avenir face à ces risques doivent, entre autres, faciliter une meilleure coopération entre les forces de l'ordre et la sécurité privée. La réactivité est donc au coeur des enjeux du numérique, moins d'opacité et plus de transparence dans les prestations. Guardio utilise les nouvelles technologies pour simplifier le processus de réservation d'agents de sécurité (Plus d'infos).

Le numérique au service de la sécurité privée

A très court terme, tous les métiers de la sécurité privée risquent de connaître une profonde mutation en raison de l’invasion des technologies numériques : la sécurité électronique et la télésurveillance, bien sûr, mais aussi des métiers plus traditionnels comme le gardiennage ou la sécurité incendie.
Guardio facilite la mise en relation entre prestataires de sécurité privée et tous clients. Le rôle du numérique est crucial dans le filtrage et le choix des prestataires, car trop d'entreprises de sécurité en France ne respectent pas toujours le cadre légal en vigueur. (Plus d'infos)

10 points clefs pour la mutation

Cette mutation, servie par le numérique, doit être un moyen d'informer et de sensibiliser davantage les acteurs de cet écosystème. Dans une tribune intitulée "Sécurité privée et terrorisme. Quel rôle ? Quelles responsabilités ?", Michel Mathieu proposait 10 thèmes pour adapter la sécurité privée aux nouveaux risques terroristes.

  • Renforcer l’information et la sensibilisation des dirigeants des entreprises à leur besoin de sécurité.

  • Renforcer l’information et la sensibilisation des dirigeants des entreprises de sécurité privée à la nouvelle situation.

  • Renforcer la technicité et les convictions des directeurs sécurité pour qu’ils assument une position plus forte dans leur entreprise.

  • Expliquer et débattre avec tous les acteurs publics et privés de la différence entre surveillance et protection et faire émerger les solutions associées, tant opérationnelles que légales.

  • Développer les moyens légaux des entreprises de sécurité privée pour lutter contre les risques d’infiltration au sein des effectifs d’agents de sécurité.

  • Travailler avec les partenaires sociaux à l’effort de sensibilisation et de mise en place de nouveaux moyens d’anticipation, de gestion, de prévention et de protection.

  • Développer des modules de formation pour un nouveau type de vigilance à destination des agents de sécurité et de l’encadrement. L’intégrer au CQP APS et à la formation continue.

  • Faire évoluer le périmètre d’intervention de la sécurité privée afin de permettre certains types d’interventions ou de présence sur la voie publique tel que, vidéoprotection, chicane, barrierrage, escorte, fouille, …

  • Organiser les conditions de l’armement pour la sécurité rapprochée et pour les sites qui décideront de passer en mode protection.

  • Organiser l’intégration de la sécurité privée dans les plans de crise déjà en place au niveau de l’autorité publique.

Réservez un ou plusieurs agent(s) de sécurité en quelques clics</a