Le contrôle des accès aux zones publiques dans les infrastructures de transports

Après les attaques de Bruxelles, Bernard Cazeneuve a décidé de déployer "1.600 policiers et gendarmes supplémentaires en différents points du territoire, aux frontières et dans les infrastructures de transports aérien, maritime et ferroviaire", après une réunion de crise à l'Elysée.

alt

Renforcement des dispositifs de sécurité

"En Ile-de-France, 400 policiers et gendarmes supplémentaires, en particulier à Roissy, Orly, dans le métro, dans les principales gares et les espaces publics. Ce sera aussi le cas sur le reste du territoire", a ajouté le ministre.

Le contrôle des accès

"Les accès aux zones publiques dans des infrastructures de transports seront réservés aux personnes munies d'un titre de transport et/ou munies d'une pièce d'identité".

Sensibiliser

"Des messages préventifs de sensibilisation vont être diffusés par les opérateurs RATP, SNCF et autres en direction du grand public. Dans le cadre du dispositif Sentinelle, des patrouilles de militaires vont être réorientées sur ces sites pour épauler les forces déjà présentes. Les mesures de contrôles et palpations vont être systématisées".

Quelle réaction face à une attaque terroriste?